Chaud devant …

La thermographie infrarouge est devenue incontournable pour la maintenance industrielle.

Sans contact, la thermographie permet l’évaluation de l’état d’échauffement des installations allant de la basse à la haute tension. Les caméras thermiques permettent de détecter rapidement les composants ou raccords défectueux de manière à prendre des mesures préventives. Ceci dans le but de réduire les risques d’incendie et les arrêts de production.

Quelques exemples d’équipements électriques où la thermographie est utilisée :

  • les postes d’alimentation;
  • les armoires et composants électriques;
  • les transformateurs;
  • les panneaux solaires.

Le référentiel APSAD D19 (ou Q19) établit un cahier des charges pour la réalisation des contrôles d’installations électriques par thermographie infrarouge.

Un contrôle réalisé dans le cadre du D19 garantit :
– Un opérateur qualifié ;
– Une prestation réalisée selon un cahier des charges adapté ;
– Un rapport d’intervention complet ;
– La délivrance d’un certificat Q19 à destination de l’assureur.

Le contrôle des installations électriques par thermographie infrarouge permet de détecter la cause d’une panne avant qu’elle n’intervienne. C’est donc un élément essentiel de la prévention des risques. Les moyens matériels et financiers nécessaires sont dérisoires par rapport aux conséquences d’une panne ou d’un incendie.

Actualités

Copy link
Powered by Social Snap